Un classique du groupe Nuance, revisité à ma sauce spéciale, inspiré par l’étrange initiative d’un ami qui se reconnaitra…

Texter le matin

Y’est six heures du matin
« Qu’est-ce que j’écrirais ben? »
Se d’mande Jean-Sébastien*
Dans la salle de bains
Tout l’monde est couché
Dans une heure j’vais travailler
Je prends mon téléphone
J’pitonne de quoi d’ben l’fun

Texter l’matin
Kessé j’y dirais ben
Texter l’matin
C’tait peut-être pas malin
Y faut que je texte de quoi
L’Iphone est là pour ça
Texter l’matin
Y’est l’heure de l’envoyer

Assis dans une chaise
C’est l’temps que j’me déniaise
Comment lui expliquer
J’sais pas c’que j’ai pensé
À moi de décider
De texter à des heures sensées
Car texter le matin
J’ferai pas ça toute ma vie

Texter l’matin
Kessé j’y dirais ben
Texter l’matin
C’tait peut-être pas malin
Y faut que je texte de quoi
L’Iphone est là pour ça
Texter l’matin
Y’est l’heure de l’envoyer

*Faux nom fictif